top of page
Portrait 2 A.Vafadari ANAHITA.png

ARIANA VAFADARI
MEZZO SOPRANO
COMPOSITRICE

le 28 JANV 2023

au Café de la Danse à PARIS

1ere partie Théo OULD
l'accordéoniste virtuose, nommé dans la catégorie "Révélation soliste instrumental" aux Victoires de la Musique Classique 2023.

        « Une performance d'une beauté déchirante»  NewYorkTimes

«Une grande Dame (...), une artiste rare, qui met la féminité à l'honneur»  Radio France

« Ariana Vafadari sort un album Anahita proprement sidérant. Cette chanteuse classique s'offre un concept album traversé

par un chant sublime, qui nous a bouleversés.»   Jazz Actuel

« Cet opus d'une beauté et d'une légèreté saisissantes témoigne du talent vocal, mais également de la profondeur

de la démarche philosophique de la chanteuse. »   Jazz Radio

Chanteuse franco-iranienne, formée au Conservatoire de Paris, Ariana Vafadari fait dialoguer son héritage oriental et sa passion pour la musique classique. Mezzo soprano au timbre profond mais aussi compositrice, elle invente des épopées sonores, entre musique traditionnelle, classique et jazz, où la sagesse zoroastrienne vient éclairer poétiquement nos questions d’aujourd’hui.

Sa voix agile de mezzo-soprano, sa musicalité et sa présence dramatique lui permettent d’intégrer des productions lyriques : si elle chante Dorabella dans Cosi fan tutte de Mozart, c’est surtout dans le répertoire baroque qu’elle s’épanouit. Elle est Néron dans L’Incoronazione di Poppea, Proserpine dans Orfeo ou encore Didon chez Purcell. Elle aborde également le répertoire contemporain et aime aussi se plonger dans l’univers plus intime de la musique de chambre. Elle se produit sur des scènes comme l’Opéra de Lyon, de Dijon, l'Opéra de Toulon, ou en concert à la Salle Pleyel ou au Grand Théâtre du Luxembourg.

 

Elle compose et enregistre en 2016 l’album "Gathas, Songs my father taught me", révélation du Festival des Musiques Sacrées de Fès, et en 2020 l'album "Anahita".

Elle a mélé sa musique à la musique éléctronique grace à des collaborations avec DJ Satori ou DJ Chambord, au Festival du Burning Man ou l’Exit Festival.

(photo Vincent Benhamou)

ANAHITA

Nouvel Album

"Anahita" invente une légende, celle d’une femme dont le village est ravagé par la sècheresse et qui doit errer dans le monde à la recherche d’Anahita, divinité iranienne des eaux, de la fécondité et de la sagesse. Une quête mystique mêlant poésie de Rumi, de Leili Anvar et des prières de l'Avesta, mais qui résonne aussi avec un drame bien réel, celui de l'assèchement des sols à cause du détournement des rivières et de la surconsommation des eaux.

Capture d’écran 2022-02-07 à 11.45.19.png

4WOMEN

Nouveau Projet

"4Women" est né de la rencontre avec les femmes du chœur de l’Asian University for Women au Bangladesh, une université qui accueille gratuitement des femmes venues de toute l’Asie. Autour des témoignages de certaines de ces jeunes femmes, le déclin de la condition des femmes pendant le Covid et la révolte du peuple iranien, l’écrivain et cinéaste Atiq Rahimi a écrit quatre histoires, une sorte de monologue de Médée, prise de compassion pour celles qui doivent faire face dans leur vie à la pauvreté, aux mariages forcés et à la violence. Ariana y chante en persan, et trois jeunes filles dans leur langue d’origine, entourées par le piano, la contrebasse, l’oud et les percussions. Une initiative incarnant la démarche d’Ariana Vafadari, qui cherche à créer par la musique des ponts entre les époques, les spiritualités et les personnes. (Photo Victor Picon)

Oud, Théorbe et Voix

Du Théorbe au Oud, de Monteverdi aux chants d'orient, ce trio mêle des répertoires si lointains gràce à ces deux instruments pourtant si proches. On entend tour à tour Caccini, Strozzi, des Chants arabo-andolous ou chypriotes.

et bientôt Schubert

les Lieder de Schubert et le Quatuor Parisii

en concerts en Juin prochain

Collaborations électro

DJ Satori 

LALAI  

ft.Habib Meftah Boushehri

Label Crosstown Rebels

DJ Chambord 

ORVIL 

Label Ouïe Circle

bottom of page